Comment choisir son Stand Up Paddle Gonflable ?

Toujours aussi tendance, le Stand Up Paddle (SUP) est le sport nautique qui s’est le plus démocratisé ces dernières années. Bien choisir sa planche de Stand Up paddle gonflable peut sembler une tâche complexe pour un débutant.  Le nombre de marques, de modèles et de gammes de prix disponibles peut sembler déroutant.

Il existe plusieurs types de planches de SUP et il est donc important de savoir précisément ce que l’on en attend avant d’acheter. Si c’est pour débuter le SUP vous n’aurez pas besoin de la même chose que si c’est pour vous lancer dans des races.
Soyez également honnête avec votre poids et votre taille, vous y gagnerez en stabilité et en aisance.
Les questions à se poser avant de choisir un SUP gonflable sont :

Quel est mon niveau en Stand-Up Paddle ?

Pour répondre à cette question, nous n’allons pas distinguer le paddle gonflable du paddle rigide. Ici il faut faire preuve d’autocritique et juger par vous-même votre niveau en paddle.

Vous n’avez jamais pratiqué de sport de glisse le facteur à prendre en compte sera le volume de la planche (qui sera plus important).
Si vous pratiquez déjà des sports de glisse comme le Kite, le Surf, le Snowboard ou même le Skate, vous pourrez opter pour un volume plus en rapport avec votre morphologie (taille + poids) car oui, le volume est en relation avant tout avec votre masse corporelle.

Vous avez déjà de l’expérience en SUP et que vous êtes très facilement stable sur une planche avec une bonne maîtrise du relèvement (Take-Off), vous pourrez opter pour une planche à un volume légèrement plus petit que la norme « standard».

Il convient de nommer les différents niveaux de la sorte :

  • Débutant : Jamais pratiqué de sport de glisse
  • Novice : Quelques expériences de glisse
  • En progression : Maîtrise des bases de la pratique
  • Intermédiaire : Bases acquises et certaines techniques éprouvées
  • Confirmé : Le SUP n’a plus beaucoup de secret pour vous
  • Expert : Vous êtes le Roi du Stand Up Paddle

Inutile de vous mentir à vous-même, soyez juste et précis sur vos expériences passés et vos ressentis, vous en sortirez gagnant. Une fois votre niveau passé au crible, nous allons parler des différentes disciplines qui existent en Stand Up Paddle, car chaque planches a ses spécificités.

Comment choisir son Stand Up Paddle ? (la forme en fonction de son utilisation)

Il est désormais temps de se pencher sur une autre caractéristique essentielle, à savoir la forme ! Comme pour le surf, le shape (la forme) d’un stand up paddle a toute son importance. De nombreuses formes de SUP existent, mais les plus communes sont les paddles all round et les paddles touring. Les premiers, aussi connus sous le nom de paddle balade, sont les plus adaptés aux débutants et aux pratiquants occasionnels, ils disposent d’un bout rond et sont plutôt larges.

C’est la planche de paddle qu’il vous faut si vous désirez faire vos premiers pas sur l’eau! Extrêmement polyvalente, elle peut être utilisée aussi bien en eaux vives qu’en mer, et vous permettra même de surfer quelques vagues. Ce type de SUP est parfait pour passer des moments agréables en famille. Ci-dessous, parmi les différentes formes de stand up paddle, vous trouverez, dans la catégorie all round, des paddles polyvalents et pour la balade. Le paddle touring est plus long et plus étroit, donc plus instable, c’est pourquoi il est recommandé aux paddlers expérimentés. Ils conviennent parfaitement pour la vitesse, la course et à la randonnée mais sont à éviter dans les vagues.

style planche paddle board sup stand race balade

Les formes Race Balade et Race correspondent à cette utilisation grâce à la forme plus effilée et plus longue de la planche de stand up paddle. Quant à la planche de paddle idéale pour surfer les vagues (forme Surf), elle est plus ronde et beaucoup plus courte, pour une meilleure maniabilité.

Avec toutes ces informations, vous savez maintenant quel type de Stand Up Paddle il vous faut !

Sachez qu’à ce jour, avec les progrès technologiques réalisés sur les paddles gonflables de ballade et de touring, ces derniers sont tout aussi performant et résistant que les rigides.
Néanmoins, dans les disciplines comme le surf et la course, la performance d’un gonflable reste en deçà de celle d’un rigid

Comment choisir la taille de mon SUP gonflable ?

C’est l’élément le plus important avant de choisir votre paddle. Ici l’élément à prendre en compte est votre morphologie. En fonction de votre taille et surtout de votre poids, il faudra choisir une planche avec un volume et une épaisseur adaptée. Là-dessus pas de soucis,  la marque communique toujours sur le poids maximum du Paddler par taille de planche. Il suffira ensuite de comparer en fonction de votre niveau (plus votre niveau est élevé, plus vous pourrez réduire le volume à son minimum).

En général, les plus grands pagayeurs devraient pagayer de plus grandes planches, mais cela dépend beaucoup des habiletés, de la discipline (balade, course ou surf) et des préférences de l’individu. Bien qu’il y ait de nombreuses nuances dans la forme et la taille des planches, voici quelques principes acceptés de tous pour vous aider à comprendre comment la taille et la forme d’une planche influencent l’expérience de navigation :

  • Les SUPs plus épais supportent plus de poids que les sups plus minces, mais la planche sera moins maniable et plus longue à gonfler,
  • Les planches plus minces sont plus stables que les planches plus épaisses lorsqu’elles supportent la bonne quantité de poids,
  • Les plus larges sont plus stables mais moins rapide,
  • Les planches moins larges sont plus rapide mais moins stable.

Ces notions physiques permettent de mieux comprendre le fonctionnement d’une planche type paddle gonflable que ce soit pour la balade, la course ou le surf. Dans l’étape précédente nous avons segmenté les planches par discipline ce qui nous laisse plusieurs possibilités. Cette étape permet quant à elle de sélectionner la meilleure taille de SUP pour vous.

Quelles qualités choisir ?

Ce critère est effectivement le plus important. Il faut maîtriser la différence entre les deux types de fabrication pour ne pas se tromper.
Les parois du stand up paddle sont constituées de couches de PVC qui sont collées de manière artisanale. Ces parois sont composées d’une couche de PVC et d’un renfort supplémentaire pour les simples peaux. Il y a donc deux couches. Pour les SUP dits double peaux, il y a une couche de PVC supplémentaire entre la première couche de PVC et le renfort, on parle alors de triple couches.

Dans le langage courant, un paddle simple peau a donc deux couches (une couche + le renfort) et un paddle double peau en possède trois (double couche + le renfort).
En termes de performance, il n’y a aucun doute. Les doubles peaux sont plus solides, plus rigides, et vous donneront de meilleures sensations de glisse. L’inconvénient, c’est le prix ! Mécaniquement, plus de PVC entraîne une augmentation du prix.
Le nombre de couches de PVC n’est pas le seul critère de performance et de solidité du SUP. La qualité du PVC utilisé est également une variable très importante. C’est également une variable qui explique les différences de prix entre les paddles.

La pagaie de paddle : l’accessoire indispensable

Dotée d’une poignée, d’un manche ou d’une pâle, la pagaie de paddle est un élément indispensable pour vos randonnées, balades ou courses en stand up paddle, car sans elle, vous n’irez pas bien loin. Debout sur votre planche de stand up paddle, vous allez manier votre pagaie à bout de bras, plusieurs heures durant. Vous avez donc intérêt à la choisir légère pour vous éviter de ramer “dans le vide”.

Privilégiez la pagaie de paddle en fibres de verre, beaucoup plus légère qu’en aluminium. Veillez également à choisir une largeur de pale adaptée à votre gabarit. Plus la pale est large et grande, plus elle sera dure à tirer, source donc de fatigue prématurée. Si vous en êtes à vos débuts, une petite pâle fera très bien l’affaire !

Quels sont les accessoires indispensables ou utiles à la pratique du Stand-Up Paddle ?

Il existe une multitude d’accessoires indispensables en paddle . Il faut savoir que les marques nous facilitent grandement la tâche, en effet, 90% des SUP gonflables sont déjà « packés ». Vous trouverez généralement ces accessoires dans vos packs sup gonflables. Une pompe, un leash, un kit de réparation, un ou plusieurs ailerons, un sac de transport et une pagaie 3 parties.

Les pratiquants plus expérimentés pourront quant à eux faire des achats supplémentaires afin d’accroître la performance. Il en ressort que tous les accessoires vraiment indispensables sont compris dans les packs. Néanmoins, d’autres outils complémentaires pourront faciliter vos expériences en paddle:

  • Un protecteur de pâle: Bande protectrice qui entoure les bords de la pâle de votre pagaie,
  • Un sac étanche : parfait pour y mettre vos affaires (clés, casse-croûte…) sans risquer de les mouiller,
  • Un sac hydratation : Très utile, il permet de s’hydrater sans avoir à bouger. Cela permet d’éviter une déstabilisation en navigation.
  • Un kit de protection isothermique : Lycra, chapeaux et casquettes sont légions en été pour vous protéger efficacement des rayons UV. (privilégier les couleurs foncées pour une protection accrue). En hiver, optez pour une combinaison en néoprène sans coutures au niveau des zones de pagayage (pas d’irritation). Enfin, en mi-saison, le shorty ou un long john reste l’idéal pour naviguer.
  • Une pompe haute pression ou électrique: Très souvent, les pompes fournies dans le pack ne sont pas les plus performantes. Afin de vous éviter de longues minutes de pompage. Vous pouvez opter pour des pompes hautes pressions qui réduisent le temps de pompage ou des pompes électriques. (avec batterie ou fonctionnant avec l’allume cigare).

Voilà, c’est ainsi que s’achève notre guide sur le choix d’un modèle de Stand Up Paddle gonflable.

En conclusion avec ce guide d’achat vous vous êtes fait un avis. Vous êtes un peu plus informé sur les SUP. (longueur, largeur, épaisseur et qualité) Donc vous allez sauter le pas pour ce sport nautique remplit de qualités.
Maintenant il ne vous reste plus qu’a choisir votre plan d’eau. Gonfler votre paddle, fixer vos ailerons et attacher votre Leash ! C’est parti pour une balade pagaie à la main, sac sur le dos et la stabilité sous vos pieds.

 

Retour haut de page